Conférence à Québec

Conférence le mercredi 21 janvier 2015 de 8h à 11h 

Québec , hôtel Château Frontenac  (salle Beauharnois)

De l'intérêt d'informatiser spécifiquement la prise de quantités lors des soumissions

Par Yvan Personnic, Alain Beauregard*

 

Dans tous projets de construction, la maitrise des quantités par les estimateurs, et donc la maîtrise de leurs coûts, est essentielle. Or, si l’utilisation d’un logiciel d’estimation est importante, elle est insuffisante : les quantités, directement issues des plans et des dispositions techniques de réalisation, ne sont pas forcément calculées par ce type de logiciel

 

D’autre part, dans beaucoup d’entreprises, les missions des équipes d’arpentage englobent les prises de quantités, que ce soit en amont de la réponse de l’entreprise à la soumission, ou en phase de réalisation. Mais, là encore, les outils logiciels utilisés sont souvent issus du CAD, et restent peu accessibles aux estimateurs. Ils nécessitent généralement des formations importantes, et créent une dépendance de l’équipe envers l’arpenteur. Lorsque les plans de charge du personnel sont importants, cette dépendance est néfaste à la bonne efficacité de la soumission et à ses chances de succès.

 

 

Le rôle d'estimateur

Dans un projet de construction, l’estimation est une mission comportant de grandes responsabilités qui peut mener aux plus probants résultats comme à une perte d’exploitation financière. L’estimateur a, de ce fait, un rôle crucial dans le dispositif de l’entreprise.

Si les quantités ont été estimées par un bureau d’ingénieurs conseil (et pour l’entrepreneur un contrôle des estimations est absolument nécessaire), une bonne stratégie consiste à vérifier les postes les plus représentatifs du coût de la construction, dans le but de déceler d’éventuelles omissions ou erreurs, et d’adapter la réponse en conséquence. Par exemple, prévoir dès ce moment un « extra » à la réalisation du chantier qui pourra améliorer la rentabilité globale du projet.

Pour les marchés au forfait, le contrôle ou le calcul des quantités devient impératif afin de ne pas exposer l’entreprise à un dépassement du budget initial, lequel pourrait avoir de lourdes conséquences financières.

Compte tenu du nombre important de dossiers de soumissions à étudier et du temps passé avec des outils classiques comme les feuilles Excel ou les calculatrices, ces calculs et vérifications ne sont pas toujours effectués, ce qui conduit l’entreprise à se battre uniquement sur les prix unitaires.

Si l’entreprise n’anticipe pas sur ce point, tout en ayant une maitrise parfaite de ses quantités, ses marges de manœuvre se réduisent et conduisent souvent à la réalisation de chantiers à perte.

 

Que peut apporter l'utilisation d'un logiciel spécialisé?

Un logiciel spécialisé dans les prises de quantités permet aux estimateurs, depuis les plans sur papier ou les fichiers informatiques au format PDF, de vérifier les postes essentiels – excavations (déblais-remblais), surfaces de pavages, linéaires de réseaux d’égout –, avant d’intégrer les données dans le logiciel d’estimation pour en réaliser le chiffrage des coûts.

Au-delà des intérêts du contrôle de quantités, l’utilisation des représentations en 3D complètent et valorisent le travail effectué, et sont une réelle valeur ajoutée auprès des donneurs d’ordre.

Au-delà de la fiabilité financière, la réalisation des maquettes 3D par les entreprises consolident la technicité proposée, rassurent le client quant à la maitrise du projet qui sera réalisé par l’entrepreneur.

 

*MM. Yvan Personnic est directeur à Géomensura (concepteur éditeur logiciel Mensura)

*MM. Alain Beauregard est directeur du Développement des Affaires à Geomensura Inc.